Skip to content
1 juillet 2016 / *Marion*

Eau de coco, une eau pas comme les autres!

P1070175 Eau de coco, une eau pas comme les autres!

La noix de . Son doux parfum d’exotisme. Cette envie qui nous prend de nous prélasser à l’ombre des cocotiers…Chanceux que nous sommes, ce fruit a bien plus à nous offrir que sa senteur dépaysante ! En cuisine, lait comme huile de sauront relever nos desserts et apporter une note sucrée à nos préparations salées, tandis qu’en cosmétique, l’huile sera la promesse d’un moment cocooning. Qu’en est-il alors de l’ ?

Eau de coco, jus de coco, lait de coco…Quelles différences ?

Eau de coco et jus de coco : du pareil au même ! Ces deux termes désignent le liquide présent dans la noix de coco, extrait alors qu’elle est encore verte, et de composition comparable au plasma sanguin (isotonique). Cette est très appréciée dans les pays exotiques où l’on trouve des noix de coco, de par son aspect hydratant et reminéralisant.

Le lait de coco, quant à lui, est préparé à partir de la pulpe de la noix de coco, qui est broyée finement, puis mélangée à de l’eau. A la différence de l’eau de coco, il est tiré des noix de coco mûres. Sa valeur nutritionnelle n’est pas la même que l’eau de coco : il est presque 10 fois plus calorique, et surtout plus gras.

Leurs utilisations diffèrent également : si le lait de coco s’incorpore idéalement dans les préparations culinaires, l’eau de coco quant à elle est consommée comme une boisson.

Pourquoi adopter l’eau de coco ?

L’eau de coco est intéressante d’un point de vue nutritionnel :  elle est très peu calorique (19.8 calories pour 100ml), et surtout très riche en nutriments essentiels, particulièrement en minéraux.

Elle contient en effet du phosphore, du calcium, du magnésium, du sodium, et surtout, du potassium en quantité assez élevée (198mg pour 100ml).

Les minéraux alcalins (potassium, magnésium, calcium) sont importantes pour réguler la fonction musculaire (y compris le cœur) : sans eux, pas de contractions musculaires. Ils en font également une eau alcalinisante, idéale pour notre équilibre acido-basique.

En particulier, un apport suffisant en potassium (3.5g par jour d’après l’OMS), combiné à une limitation de l’apport en sodium (pas plus de 2g par jour), permettrait de diminuer les risques de maladies cardiaques et accidents cardio-vasculaires.

L’eau de coco, alliée !

P1070187 Eau de coco, une eau pas comme les autres!C’est justement la richesse en potassium de l’eau de coco qui en fait une boisson appréciée des femmes : elle peut en effet permettre de lutter contre la cellulite.

Pour faire simple, une carence en potassium, associée à un un excès de sodium favorise la rétention d’eau. A l’inverse, un apport en potassium suffisant redynamise la circulation, favorise les échanges cellulaires et aide à la décongestion des tissus.

Par ailleurs, les phytohormones qu’elle contient aideraient à prévenir le vieillissement cutané et à maintenir l’hydratation.

Astuce : si l’eau de coco est essentiellement utilisée comme boisson, rien n’empêche de l’appliquer directement sur la peau pour en décupler les effets !

Trop d’eau de coco tue l’eau de coco !

Attention, l’eau de coco ne se substitue pas à l’eau ! Consommée à l’excès, elle risquerait de produire l’effet inverse des effets bienfaisants qu’on lui prête.

En effet, si elle est peu calorique, elle contient des glucides, à raison de 3.91g en moyenne pour 100ml (table Ciqal, Anses). A titre de comparaison, 5g de glucides équivalent à un carré de sucre. On vous laisse le soin de calculer la quantité de sucre ingurgitée sans même vous en rendre compte si vous la buvez comme du petit lait…

De plus (et c’est ce qui fait sa force !), elle contient beaucoup de potassium. Or, ce minéral, consommé à l’excès, peut entraîner des troubles du rythme cardiaque (comme pourrait le faire une carence). A noter par ailleurs que le potassium est déconseillé aux personnes souffrant d’insuffisance rénale.

Si on adopte l’eau de coco pour ses effets bienfaisants…On la consomme avec modération !

Bien choisir son eau de coco :

 

D’une manière générale, mieux vaut consommer des aliments bio : l’eau de coco ne déroge pas à la règle. On la préfère également 100% naturelle et sans conservateurs.

Par ailleurs, les noix de coco ne poussant pas en France, elles peuvent avoir été dénaturées pour en permettre un transport plus aisé. En effet, en l’état, elles sont fragiles, et supportent difficilement le transport.

On veille donc à ce que l’eau de coco choisie n’ait pas été stérilisée, pasteurisée ou congelée, ce qui aurait pour effet de détruire les nutriments qui en font la réputation, sans parler de son goût.

Remarque : la FAO a développé et breveté un procédé de microfiltration et de conservation destiné à permettre de conserver les minéraux dont elle regorge le temps du transport.

Enfin, on s’enquiert de sa composition : on vérifie que c’est bien de l’eau de coco pure, et non de l’eau additionnée à du concentré d’eau de coco.

Un certain nombre de fabricants proposent désormais des eaux de coco répondant à ces exigences de qualité, à retrouver sur Greenweez.com !

testcoco Eau de coco, une eau pas comme les autres!

Notre coup de cœur ? L’eau de coco Cocowell de la marque Ecoidées : pure, bio, 100% naturelle, sans conservateurs…On l’aime pour ses qualités organoleptiques, bien sûr, mais aussi pour le côté éthique d’Ecoidées, qui en fait une entreprise remarquable.

Consommée avec modération, l’eau de coco possède donc des vertus qui en font une boisson incontournable, à déguster lors des belles soirées d’été pourquoi pas?

Et vous, êtes-vous coco addict ou non ?

@mariongreenweez

Crédit photo: Greenweez.com

2 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Bongole / Déc 27 2016

    Merci beaucoup!

    • *Marion* / Déc 28 2016

      Avec grand plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free