Skip to content
29 mai 2015 / *Marion*

Et si en 2015 on agissait pour le climat?

my positive impact Et si en 2015 on agissait pour le climat?

En décembre prochain, 195 pays se réuniront à Paris dans le cadre de la 21e Conférence Internationale  sur le Climat (COP21) organisée par les Nations Unies.

Un accord sans précédent pour le climat !

L’enjeu de cette conférence est crucial, et sans précédent, puisqu’il s’agit de parvenir pour la première fois à un accord universel et contraignant visant à lutter contre le dérèglement climatique en maintenant le réchauffement en-deçà de 2 degrés, tout en s’adaptant aux dérèglements existants. Cet accord ambitieux devrait entrer en vigueur en 2020.

Chaque pays doit par ailleurs publier, avant cette conférence, une estimation des « contributions nationales climat » (InDC) qu’il peut apporter, une levée de fonds de l’ordre de 100 milliards d’Euros par an étant espérée à compter de 2020. Une partie de cette somme colossale devrait être ajoutée aux 10.2 milliards d’Euros d’ores et déjà versés au fonds vert pour le climat.

A cet accord et ces contributions, vient s’ajouter l’Agenda des Solutions (ou Plan d’Action Lima-Paris), initialement créé lors du Sommet de New-York en septembre 2014, qui regroupe l’ensemble des initiatives prises par les collectivités locales, entreprises, associations, citoyens…Avec des engagements tels que la réduction de la déforestation ou encore la diminution des gaz à effet de serre.

« My positive impact »

C’est dans ce contexte que la Fondation Nicolas Hulot a lancé la campagne « My Positive Impact », qui réunit 100 projets, portés tant par des associations que par des petites entreprises ou collectivités territoriales, répartis en 7 catégories : , aménagement du territoire, biens et services, citoyenneté, énergie, habitat et transport.

A la clé pour les 10 lauréats plébiscités par le public, une grande campagne médiatique visant à les faire connaître et permettre l’aboutissement de leurs projets. Et la remise de trophées lors de la soirée de clôture de la campagne, prévue en décembre prochain à l’occasion de la COP21.

Le public s’est déjà prononcé sur 50 projets entre le 11 mars et le 19 avril, les noms des 5 lauréats de cette première session ayant été dévoilés le 22 mai :

http://www.mypositiveimpact.org/blog/news/item/vous_avez_donne_le_pouvoir__aux__solutions___decouvrez_leurs_publicites_-22

Dans la foulée, les 50 projets suivants sont soumis au vote du 25 mai au 15 juillet. Toutes ces initiatives, diverses et variées, mais aussi intéressantes les unes que les autres, proposent à l’échelon local des solutions innovantes visant à agir pour le climat.

Ainsi, l’association Dons solidaires fait le lien entre associations et entreprises afin de récupérer les invendus de ces dernières destinés à la destruction, pour les redistribuer aux plus démunis.

De son côté, la SARL 3 J Développement se donne pour ambition de démocratiser le vrac, qui au jour d’aujourd’hui est destiné quasi exclusivement aux aliments solides, en proposant aux points de vente des contenants spécialement conçus pour les liquides, alimentaires ou non. Pour mener à bien ce projet, elle devra engager une quinzaine de personnes dans les 4 années à venir.

La ville de Lorient a quant à elle équipé une école d’une centrale photovoltaïque destinée à couvrir 20 à 30% de ses besoins en électricité, ouvrage conçu par une entreprise locale et installé par des élèves d’un lycée voisin.

Envie de découvrir l’ensemble des projets, et de soutenir ceux que vous préférez ? C’est par ici :

http://www.mypositiveimpact.org/

Autant d’initiatives prometteuses, qui méritent d’être pérennisées et appliquées à plus grande échelle. Pour autant, à l’instant présent, il nous est demandé de soutenir celui ou ceux qui nous séduisent le plus. Pour ma part, le choix est vraiment difficile, puisque chaque projet est enthousiasmant et présente un intérêt certain pour notre planète !

Ceci dit, si je devais n’en retenir qu’un, mon choix se porterait sur l’usine photovoltaïque de l’école de Kermelo à Lorient. Pourquoi ? En premier lieu, parce que j’ai la chance d’habiter cette ville, figurant parmi les 58 lauréats du projet « Territoire zéro gaspillage zéro déchet », et qui se veut résolument engagée en faveur de la préservation de l’environnement. Soutenir ce projet représente donc une manière pour moi de soutenir ma ville dans sa démarche écologique.

Par ailleurs, cette installation, bien que n’étant pas la plus innovante, permet des économies d’énergie non négligeables, et pourrait être reproduite facilement sur l’ensemble du territoire, que ce soit en termes d’espaces aménageables à cet effet (rien que sur Lorient, 58 000 m² pourraient être utilisés à cette fin !) ou de par sa conception en open source, qui permet à tout un chacun de la dupliquer.

Au-delà de cet aspect, ce projet a une dimension pédagogique qui me paraît fondamentale, car nos enfants seront les premiers concernés par les dérèglements climatiques, et nous devons leur inculquer une conscience environnementale dès leur plus jeune âge, pour que ce que nous avons dû apprendre soit pour eux un acquis.

My positive impact, c’est nous, c’est VOUS : quel projet allez-vous soutenir ?

Pssst: intéressé(e) par l’entrepreneuriat féminin? Retrouvez-moi sur mon blog perso: http://exquises.net/

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free