Skip to content
2 décembre 2016 / *Marion*

Foie gras versus Faux gras : le match (nous, on a fait notre choix !)

iStock 177523203 Foie gras versus Faux gras : le match (nous, on a fait notre choix !)

Ce serait mentir de dire que je n’ai jamais mangé de foie gras. Ce serait mentir de dire que je n’apprécie pas le goût du foie gras. Pourtant, cette année, je n’en mangerai pas. Non pas que mes goûts aient foncièrement changé ces dernières années, non, en revanche j’essaye de plus en plus de réfléchir ma consommation… Et donc mon assiette. Et s’il est bien un mets autour duquel le débat fait rage, c’est le foie gras. Etat des lieux :

Ce que disent les textes :

En Europe, c’est la directive n° 98/58/CE du 20 juillet 1998 concernant la protection des animaux dans les élevages, transposée en droit français par la loi n° 2001-6 du 4 janvier 2001, qui s’applique.

Le plus intéressant, à mon sens, dans ce texte, est son annexe, qui dicte les règles de conduite à tenir dans les élevages, abordant explicitement la question du bien-être animal. La directive se penche ainsi sur l’objet de toutes les discordes, à savoir l’, et notamment la manière dont sont alimentés les animaux d’élevage.

Il en ressort qu’ « aucun animal n’est alimenté ou abreuvé de telle sorte qu’il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles et sa nourriture ou sa ration de liquide ne doit contenir aucune substance susceptible de lui causer des souffrances ou des dommages inutiles » (article 14 de l’annexe à la directive n° 98/58/CE du 20 juillet 1998).

Le foie gras en Europe :

Sans même parler du reste du Monde, au sein de l’Union Européenne, ce sont 12 pays qui n’autorisent pas le gavage des palmipèdes, et 5 pays seulement qui produisent du foie gras, dont la France, où il constitue une véritable institution !

Le foie gras en France, une institution !

La lecture de l’article L654-27-1 du code rural et de la pêche maritime est édifiante : « Le foie gras fait partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France. On entend par foie gras, le foie d’un canard ou d’une oie spécialement engraissé par gavage ».

Un espoir de voir la position du législateur français évoluer ?

Que dire face à cela ? S’il y a bien eu, en janvier 2016, une tentative pour faire évoluer cet article, celle-ci a fait grincer des dents – même au sein d’EELV – et n’a pas connu de suite. Dans sa proposition de loi, la députée EELV Laurence Abeille demandait l’interdiction pure et simple du gavage des oies et canards pour produire du foie gras.

Ce que qu’implique la production de foie gras dans les faits :

Le foie gras, porteur d’emploi :

iStock 504335732 Foie gras versus Faux gras : le match (nous, on a fait notre choix !)Principal argument des détracteurs de la proposition de loi de Laurence Abeille : l’emploi et, ipso facto, l’économie. En France, ce sont en effet 30 000 personnes qui vivent directement de la production de foie gras, auxquelles il faut ajouter 100 000 personnes qui y sont indirectement liées.

Ce sans même parler des quelques millions d’euros générés par la vente de foie gras, en France mais aussi à l’étranger. Pour vous donner un ordre d’idées, ce sont environ 19 200 tonnes de foie gras qui sont produites chaque année en France !

D’aucuns soulignent par ailleurs que le foie gras fait partie – comme indiqué dans le code rural – de notre patrimoine culturel. Et il faut reconnaître que c’est l’une des stars de nos repas festifs !

Quid du bien-être animal ?

A ces arguments, les défenseurs de la cause animale opposent un autre argument de poids, la question du bien-être animal. Car quand on lit la définition du gavage telle que donnée par le prestigieux dictionnaire Larousse, difficile de penser que bien-être animal et gavage vont de pair, celui-ci consistant en l’« action de faire manger abondamment de force ». Ce sans même aborder les conditions d’élevage décrites par les associations de défense des animaux…

Un juste milieu est-il possible ?

La proposition de loi de Laurence Abeille, sans concession, n’aura pas obtenu un franc succès.

Et c’est bien contre cette absence de nuance que ce sont insurgés certains membres d’EELV – son propre parti -, lui reprochant de ne pas avoir laissé la porte ouverte à des méthodes d’alimentation plus éthiques.

Ainsi, aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Espagne, certains producteurs refusent de recourir au gavage forcé, mais utilisent une méthode basée sur le réflexe atavique des oies et canards (en d’autres termes, leur propension naturelle à ingurgiter de grandes quantités de nourritures en vue de l’). Leur but ? Un foie gras produit sans induire de souffrance animale. Malheureusement cette méthode, beaucoup plus coûteuse que le gavage forcé, est encore peu répandue.

Pour autant, généraliser une production « éthique » du foie gras ne pourrait-elle pas constituer un juste milieu, prenant en compte – autant que faire se peut – le bien-être animal tout en permettant de préserver ce mets en tant que partie de notre patrimoine culturel  et source d’emploi ?

Et si décidément, pour vous, le foie gras – même « éthique » – n’a pas sa place dans votre assiette lors des festivités, pourquoi ne pas  alors opter pour sa version végétale, le bien nommé faux gras ?

Le faux gras, alternative végétale au foie gras

Le Faux gras de Gaia :

gaia faux gras 125g Foie gras versus Faux gras : le match (nous, on a fait notre choix !)A l’origine du faux gras, non pas une entreprise, mais une association de sauvegarde des droits des animaux, Gaia (Groupe d’Action dans l’Intérêt des Animaux asbl), l’une des plus influentes en Belgique.

Son pari ? Montrer qu’une alternative gourmande et tout aussi festive au foie gras est possible dans le respect des animaux : le faux gras ne contient aucun ingrédient d’origine animale.

Qui plus est, les ingrédients qui entrent dans sa composition sont issus de l’agriculture biologique. Deux arguments de taille, donc, en faveur de cette alternative végétale au foie gras. En effet, l’agriculture biologique proscrit les pratiques allant à l’encontre du bien-être animal : à moins de faire vos emplettes en Espagne, où se trouve la seule exploitation de foie gras homologuée bio, vous ne trouverez pas en principe de foie gras bio. Et pour cela, encore vous faudra-t-il avoir le portefeuille bien garni, puisqu’il faut compter 163 euros pour 180 grammes. Ce qui nous amène à la question du prix du faux gras de Gaia : il vous en coûtera 3.99 euros (3.29 euros jusqu’au 6 décembre sur Greenweez.com) pour végétaliser votre entrée de fête.

Son seul bémol, s’il fallait en trouver un : contrairement au foie gras, il est préconisé de ne pas le faire cuire, mais plutôt de le déguster tel quel ou agrémenté d’un confit. Mais est-ce vraiment un frein ?

Le Faux gras  :

Pour certain(e)s d’entre nous, les festivités riment avec le plaisir d’enfiler notre tablier pour confectionner avec soin de bons petits plats pour nos proches. Et si cette année au lieu de dénerver un foie, on concoctait nous-même notre faux gras, à l’instar de créatrices culinaires hors pair telles que Marie Laforêt (100% ) ou encore Ellen Fremont (Saveurs végétales) ?

Je l’avoue, pour ma part, je n’ai pas encore dégusté cette alternative végétale, pour autant je compte bien m’y essayer à l’occasion de ces fêtes de fin d’année !

Et vous, serez-vous plutôt foie gras traditionnel, « éthique » ou faux gras ?

@mariongreenweez

Crédit photo : Istock, Gaia

12 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Caroline Bremard / Déc 7 2016

    Cela fait plusieurs années que je ne mange plus de foie gras ! Cette année j’essaie le faux gras , bien que je ne sois pas enthousiasmée par les faux de toute sorte qui copient les aliments qu’on a exclus de notre alimentation … A goûter …

    • *Marion* / Déc 8 2016

      Bonjour,

      Merci pour votre retour 🙂 . Pour ma part ce sera la première année sans, et comme vous je suis dubitative, d’une manière générale quant aux substituts, mais je suis tout de même très curieuse de découvrir le faux gras qui a fait couler tant d’encre, ici ou là 😉 ! N’hésitez pas à revenir nous dire ce que vous en avez pensé…

      Belle journée!

  2. myriam bitaud / Déc 9 2016

    Ne mangeant pas de souffrance animal depuis pas mal d’année , je ne mangerai que du faut gras que je cuisinerai car pour moi sa fais parti de la préparation de Noel , et c’est très agréable à manger tout en étonnant nos invités .

    • *Marion* / Déc 9 2016

      Bonjour Myriam,

      Merci pour votre commentaire ! Justement, au vu de la liste d’ingrédients nécessaires à la confection d’un faux gras que j’ai pu trouver sur diverses recettes, n’est-ce pas compliqué à réaliser soi-même ?

      Belle soirée 🙂

  3. agnès / Déc 11 2016

    je suis née et j’ai grandi dans LA région du foie gras (le sud ouest); où il est juste inconcevable de manger autre chose; ça m’a pris du temps, mais ça y est, je suis passée au substitut végétal, et franchement au niveau gustatif, c’est vraiment un régal! la recette que je ferai cette année encore, c’est celle de Lili de Au vert avec Lili :http://auvertaveclili.fr/terrine-vegetale-au-vin-blanc-miso-et-baies-roses-vegan/

    • *Marion* / Déc 12 2016

      Bonjour Agnès,

      Merci pour votre commentaire 🙂 , j’imagine en effet qu’habitant la région du foie gras, y renoncer a du être encore moins évident pour vous ! Merci également pour le partage de cette recette, qui a l’air délicieuse, les baies roses doivent relever l’ensemble 🙂 .

      Belle journée !

  4. Pierre / Déc 16 2016

    J’ai goûté le aux gras de Gaia il y a qq mois, suite à une visite au « vegan world » de Paris en avrl. Ca a été une prise de conscience à la maison. Avant je faisais mon foie gras et depuis deux ans c’est terminé. Le faux gras est très très bon. Il reste aussi l’option de le faire soit même car il existe de nombreuses recettes. J’en ai essayé une et je suis un peu déçu, mais j’en ai une autre en vue…

    • *Marion* / Déc 16 2016

      Bonsoir Pierre,

      Merci pour votre retour 🙂 . N’hésitez pas à revenir nous faire part de votre recette préférée, ça nous intéresse (et pour ma part, j’admire, il faut beaucoup d’ingrédients pour confectionner son propre faux gras 😉 ).

      Belle soirée et très bonnes fêtes de fin d’année,

  5. Vanessa / Déc 19 2016

    Bonjour et merci pour cet article ! Le foie gras est un « plaisir » vraiment très dispensable, surtout quand on sait à quel point sa production est douloureuse et immorale. Les « faux-gras » proposés en boutique Bio sont très bons, pour avoir notamment essayé (et validé) le pâté végétal « Tartex » à la truffe. Sur des toasts grillés, c’est vraiment très sympa !

    Mais pour abandonner un plat à base de viande (ou de poisson), dans le but d’avoir un mode de vie plus éthique, il faut aussi accepter que les alternatives soient différentes du produit d’origine. Souvent, les gens sont déçus de la texture ou du goût des « substituts » proposés, mais je pense qu’il ne faut pas comparer, mais simplement passer à autre chose 🙂 Quand on sait pourquoi on le fait, plus rien n’est compliqué !

    Bonne journée.

    • *Marion* / Déc 29 2016

      Bonjour !

      Merci beaucoup pour votre partage d’expérience plein de bon sens ! Je pense comme vous que pour prendre plaisir à déguster une alternative végétale à un produit carné, il ne faut pas espérer retrouver le goût ou la texture du produit d’origine au risque d’être déçu, et surtout, garder en tête pourquoi on fait cette démarche.

      Belle journée 🙂

  6. aceV / Déc 24 2016

    Faux gras en cours de fabrication.
    Nous essayons une recette à base de pois chiches.
    Non pas que nous essayons de copier… bien au contraire. Je crois que le goût final n’aura rien à voir mais que ce sera excellent (dixit mon doigt qui a trainé dedans…).
    Ce soir, mes enfants ont décidé de me faire plaisir car je suis toujours un peu « exclue » puisque je suis la seule pure végé de la famille.
    Donc repas de réveillon entièrement végé.
    Tous les trois ont investi la cuisine.
    Je m’en lèche déjà les babines!

    • *Marion* / Déc 29 2016

      Bonjour,

      Mmmmh quelle bonne idée 🙂 ! Il me semble qu’il n’y a aucun mal à cuisiner soi-même, bien au contraire, et encore plus si vous prenez plaisir ! N’hésitez pas à nous faire un retour sur votre recette 🙂 . J’espère que votre réveillon s’est bien passé (et a été à la hauteur de vos espérances « gustatives » 😉 ).

      Belle journée 🙂

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free