Skip to content
25 juillet 2016 / *Marion*

Huiles méconnues : de multiples vertus

huiles Huiles méconnues : de multiples vertus

Qui a dit que les huiles végétales ne se cantonnaient qu’aux traditionnelles huiles d’arachide, colza, olive ou encore tournesol, plus ou moins reconnues (ou décriées) ? Désormais, le choix est vaste, pour le plus grand plaisir de nos papilles, et la variété ne demande qu’à s’inviter dans nos assiettes : au niveau du goût, bien sûr, mais aussi et surtout au niveau des apports nutritionnels. de chanvre, de germe de blé, de pépins de courge…Découvrez quelle est bonne pour le cœur, le cerveau, ou, plus surprenant, la prostate !

Acides gras essentiels : tout est dans l’équilibre !

Les acides gras essentiels, qui comprennent l’acide linoléique (oméga 6) et l’acide alpha-linoléique (oméga 3), sont indispensables pour notre croissance. Or, notre corps n’en produit pas : nous devons donc combler nos besoins au travers de  notre , et notamment grâce aux huiles végétales.

Si l’on vante beaucoup les mérites des omégas 3, les omégas 6 sont quant à eux pointés du doigt car consommés en excès – ce qui est souvent le cas avec notre mode d’alimentation moderne – ils favoriseraient l’apparition de certaines maladies comme les thromboses.

Pourtant, ils sont utiles pour faire baisser le mauvais cholestérol, et agissent donc aux côtés des omégas 3 en renforcement de notre système cardio-vasculaire. Ces derniers sont en effet plébiscités pour leurs atouts santé, permettant notamment de limiter la formation de caillots (et donc le risque de thromboses)…Oui, mais. Consommés en excès, ils peuvent eux aussi conduire à des problèmes de santé !

Vous l’aurez compris : c’est donc une question d’équilibre. On ne chasse de son assiette ni les omégas 6, ni les omégas 3, pas plus qu’on ne les consomme à outrance. Et, comme chaque huile végétale en contient plus ou moins, on varie les plaisirs de manière à parvenir à un équilibre ! D’après l’ANSES, l’apport nutritionnel conseillé est de 4% d’acide linoléique (oméga 6) et de 1% d’acide alpha-linoléique (oméga 3), soit 4 fois plus d’omégas 6 que d’omégas 3 par jour.

Astuce : on peut utilement introduire dans son alimentation l’huile de chanvre, qui contient 70% d’acides gras essentiels, soit 52% d’omégas 6 contre 18% d’omégas 3, ce qui constitue un excellent rapport entre les deux. L’huile de noix en présente également un ratio intéressant, contenant 63% d’acides gras essentiels, répartis de la manière suivante : 52% d’omégas 6 contre 11% d’omégas 3.

Rdv en page 2 pour un petit tour d’horizon des huiles qui préservent le mieux notre coeur de par leurs apports en omégas 3, 6 et 9. Laissez-vous surprendre!

Pages : 1 2 3

4 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. HAL / Août 15 2016

    Des erreurs encore…

    Tout d’abord, il faut arrêter avec le cholestérol. Il n’est pas notre ennemi ni n’est le coupable. Mieux, il nous est vital, sans cholestérol on meurt. On vient encore de prouver sur des gens au delà de 65 ans qu’avoir un cholestérol supérieur à la norme était protecteur, les gens gagnaient des années de vie!

    Ensuite, comme dit le Docteur Michel de Lorgeril, docteur et checheur au CNRS et spécialiste de acides gras omega3 entre autre: « Dans toutes nos études, et avec nos techniques, nous n’avons jamais trouvé d’oméga-3 dans l’huile d’olive. Si il y en a, c’est négligeable, n’en parlons pas. »

    Donc pour les Omegas3, c’est colza. Point final. Les autres, Lin par exemple, sont des huiles « de fêtes », à rajouter de temps à autre qui on veut mais attention, très fragile. Le lin par exemple est, comme le colza, à gardé au réfrigérateur. Environ trois semaines. Attention car elle rancît facilement et dans ce cas devient poison.

    Les trois huiles à avoir toujours chez soi sont olive, colza et coco. Si il ne doit y en avoir qu’une c’est colza. Mais il est dommage de se priver de l’acide oléique et des antioxydants de l’olive.

    Le rapport oméga 6/oméga3 idéal est plutôt de 2/1, voir 1/1. Mais 4/1 n’est pas mal, vu le d’équilibre de l’alimentation actuelle… L’idéal étant de partager à part égale Olive et Colza:

    « l’huile d’olive contient des polyphénols absolument uniques (diète méditerranéenne), et nous y tenons beaucoup. Conclusion: ces deux huiles sont irremplaçables dans notre vie quotidienne et doivent être privilégiées (de façon à peu égale) par rapport à toutes les autres, TOUTES! »

    (Dr Michel de Lorgeril)

    • *Marion* / Août 16 2016

      Bonjour,

      Tout d’abord, merci pour l’attention que vous avez portée à cet article.

      Pour ce qui est du cholestérol, il convient en effet de distinguer le cholestérol HDL (« bon cholestérol »), qui permet de limiter les dépôts de graisses dans les artères, du cholestérol LDL (« mauvais cholestérol »), qui produit l’effet inverse…

      Par ailleurs, utiliser au quotidien les huiles d’olive et de colza paraît en effet opportun, et nul ne vous contredit sur ce point. L’huile d’olive mérite en effet sa place dans notre assiette au même titre que les autres de par sa teneur non négligeable en acide oléique (précisément, 75.2g pour 100g d’après la table Ciqal publiée par l’Anses), tandis que l’huile de colza, un peu moins riche en acide oléique, se distingue pour sa teneur en omégas 3 et 6 (26.3g pour 100g, toujours d’après l’Anses). C’est cette même institution qui préconise par ailleurs un rapport de 4 omégas 6 pour un oméga 3, en l’état actuel des choses.

      Il ne s’agissait pas ici de dénigrer ces huiles dont nul ne saurait nier les bienfaits, mais simplement d’ouvrir le champ des perspectives à d’autres huiles – pour certaines, plus fragiles, comme vous l’avez souligné – mais qui gagnent à être connues par les divers bienfaits qu’elles comportent.

      Bonne journée!

  2. HAL / Août 21 2016

    OK, je suis d’accord, notamment sur votre conclusion. 🙂

    4 omega6 pour 1 omega3 n’est pas mal, au contraire, surtout lorsque l’on voit le déséquilibre énorme des repas de la population occidentale moderne. Néanmoins, l’idéal est de se rapprocher de 2 pour 1, voir 1-1.

    Au sujet, de l’ANSES, vous savez, il ne faut pas croire ces institutions sur parole… Comme le « fameux » PNS qui est lamentable dans certaines de ses recommandations. Et après on s’étonne que le diabète, l’obésité, les maladies inflammatoires, les allergies… ne diminuent pas, au contraire, elles sont en nette augmentation depuis des années. Avec le type de conseils qu’ils donnent, qui en plus sont contraire aux recherches et études modernes, ça n’a rien d’étonnant.

    Pour ce qui est du cholestérol, il faut arrêter avec cette histoire de bon et de mauvais. Ça n’existe en fait pas. C’est une distinction idiote faite par des soit-disant spécialistes, pour vendre des statines qui sont des poisons, inutiles et dangereux, et qui sont un scandale sanitaire comme le Mediator.

    Pour le cholestérol, il n’est pas l’ennemi, il n’est pas coupable! Au contraire… Mais ceci est une autre histoire.

    Je suggère à ceux souhaitant plus de renseignement sur ce sujet de lire les livres, publications, sites web… de gens comme le Dr Michel de Lorgeril, docteur et checheur au CNRS et grand spécialiste notamment du cholestérol, du Professeur Even etc. Des sites comme lanutritions.fr aussi.

    Pour finir sur les huiles, il faut dire aussi de ne jamais utiliser les huiles de tournesol, pépin de raisin, maïs, soja… Complétement déséquilibrées dans leur composition d’acides gras, avec peu voir pas d’omégas3, énormément d’omégas6, et d’autres pirs encore. Sans compter cause de d’obésité… au moins en ce qui concerne celle de maïs et de soja.

    Comme je disais, les trois huiles à avoir chez soi sont uniquement Colza, Olive et Coco. Lin (surtout) et Noix (accessoirement) sont des huiles « de fêtes », occasionnelles. Mais attention à leur conservation. Au réfrigérateur et pas longtemps, genre 3 semaines. Attention, si elle rancissent elles deviennent toxiques.

    Pour les autres, trop chères pour leur intérêt nutritionnel, ou pas suffisamment équilibrées, ou fragiles etc. (oui, je sais, je généralise… 🙂 mais si on rentre dans le détail, il y en a pour 4 pages… 😀 )

    Bonne journée.

    • *Marion* / Août 25 2016

      Bonjour,

      Merci pour votre retour, il est agréable de lire quelqu’un de passionné par le sujet 🙂 .

      Pour ce qui est des informations, je vous rejoins, lire des sources d’informations alternatives, autres que les sources institutionnels et médias traditionnels, est très instructif.

      Et pour ce qui est des huiles, je vous rejoins également, toutes ne présentent pas le même intérêt et la même utilité, néanmoins donner d’autres perspectives à nos lecteurs nous semblait intéressant 😉 .

      Bonne journée!

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free