Skip to content
20 février 2015 / SP

L’Ayurveda, une médecine douce et spirituelle

article ayurveda 300x300 L’Ayurveda, une médecine douce et spirituelleBien que reconnue par l’OMS (Organisation Mondial de la Santé)  comme étant une médecine traditionnelle, la France considère l’  comme une « médecine alternative » ou « médecine douce » .

Limitée au seul domaine du bien-être et de la relaxation, la science ayurvédique séduit cependant de nombreux français.

Mais qu’est ce que l’Ayurveda?

Originaire d’Inde, l’Ayurveda est une médecine traditionnelle vieille de plus de 5000 ans, qui a influencé bon nombre de médecines et notamment la traditionnelle médecine chinoise.

Inspirée par le Véda, un recueil de textes sacrés, l’Ayurveda prône un système de guérison naturel et complet qui soigne à la fois le corps, l’esprit et le mental.

Bien que rattaché à aucune religion, l’aspect spirituel est très présent dans la médecine ayurvédique.

Considérant que le corps humain se compose, selon des proportions différentes,  des 5 éléments de la nature (l’Ether ou espace, l’air, le feu, l’eau, la terre), la médecine Ayurvédique recherche justement l’équilibre des ces forces, pour atteindre via des moyens théoriques, pratiques et spirituels,  un état de bien-être général et propre à chacun.

Un des principes fondamental de l’Ayurveda, est de considérer  le microcosme (l’infiniment petit, tel que la plus infime des molécules qui compose l’être humain) comme le reflet du macrocosme (l’infiniment grand, telles que les planètes ou galaxies dans le cosmos).

Ainsi, l’Ayurveda  préconise des recettes pour  vivre en harmonie avec la nature et les principes cosmiques

L’équilibre et le bien-être par les plantes

La médecine Ayurvédique repose sur les bienfaits d’une saine, des mantras, des pierres et sur une hygiène de vie adaptée à chacun.

Basée sur des principes d’équilibre, la science ayurvédique a recours à des préparations médicinales à base d’huiles, de plantes  ou de fruits, appliquées généralement sur le corps lors de massages ou autres soins corporels, tels que la sudation.

Une pratique limitée mais croissante

En Inde, de nombreuses écoles et facultés enseignent l’Ayurveda. Les cures ayurvédiques sont même proposées à des touristes…

Contrairement à la  France, ou le professionnel de l’Ayurveda, n’est pas reconnu comme médecin. Celui-ci ne peut faire de prescriptions et doit, par conséquent, se limiter au simple aspect préventif de la médecine ayurvédique.

Assimilés à une pratique non médicale, les soins ou massages ayurvédiques sont fréquemment proposés en instituts de beauté, et remportent beaucoup de succès.

C’est sans doute la raison pour laquelle certains produits de notre quotidien sont eux aussi  adaptés aux  préceptes de la médecine Ayurvédique.

Ainsi, des marques de textile, telles que Chin Mundra, ou de produits , associent des préparations médicinales à base d’huiles, de plantes  ou de fruits frais, à leur composition.

C’est le cas des produits capillaires Khadi, élaborés en Inde, sous licence ayurvédique, qui mêlent tradition ayurvédique et nouvelles formulations.

Alors, automédication, ou envie de prendre soin de soi ?

Peu  importe…

Le fait est que l’Ayurveda  s’invite à la maison, afin que chacun d’entre nous puisse améliorer  par ses propres moyens, son équilibre intérieur.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. Chouchou / Mar 2 2015

    Article très intéressant

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free