Skip to content
7 octobre 2016 / *Marion*

Le moringa, un super aliment encore peu connu

moringa Le moringa, un super aliment encore peu connu

S’il est un que nous connaissons encore peu, c’est bien le . Pourtant, la tradition ayurvédique reconnaissait à la feuille de celui que l’on surnomme « arbre de vie » la faculté de guérir 300 maladies, ce qui le rend précieux en phytothérapie !  Et aujourd’hui encore, cet arbre que l’on trouve dans les régions proches des tropiques (Inde, Sri Lanka, certains pays d’Afrique…) a beaucoup à nous apporter, sur le plan nutritionnel, bien sûr, mais pas que…

Le moringa comme instrument de développement durable et de lutte contre la malnutrition ?

Les principales propriétés du moringa pourraient faire de lui un formidable allié pour œuvrer en faveur du dévoppement durable. En effet, il est :

  • Facile à planter : semis, bouture…
  • A croissance très rapide : 2 à 3m dans les 12 premiers mois
  • Résistant : il peut se passer d’eau pendant plusieurs mois
  • La récolte de ses feuilles peut se faire toutes les 6 semaines

Et comme rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, le purin des feuilles de moringa est utilisé comme engrais naturel et fongicide… Sur les cultures de moringa !

Note: Sous ce nom de moringa se cachent en réalité 13 espèces, dont la plus populaire est le moringa olifeira.

Ces caractéristiques font de lui non seulement un candidat idéal pour les projets de reforestation, mais aussi un allié de choix dans la lutte contre la malnutrition, ce qui n’a pas échappé à un certain nombre d’ONG et associations (bien qu’à ce jour il ne soit pas considéré par l’OMS comme un complément nutritionnel légal, faute d’analyses suffisantes). Et oui, non content de résister aux climats chauds et secs et d’être facile à cultiver, le moringa regorge également de nutriments !

Intérêts nutritionnels du moringa

Une source exceptionnelle de vitamines

Le moringa constitue par ailleurs une source exceptionnelle de vitamines, et particulièrement les vitamines A, E et C. En effet, 100g de poudre de moringa permettent de couvrir 288% des valeurs nutritionnelles de référence (VNR) pour la vitamine A (soit bien plus que la carotte) et 942% pour la vitamine E, la palme revenant à la vitamine C, dont il couvre 1042% des VNR ! C’est d’ailleurs sa teneur exceptionnelle en vitamine C (très nettement supérieure à celle des oranges !) qui le distingue de la , laquelle recèle de trésors nutritionnels bien différents.

Une excellente teneur en fibres

Si le moringa est réputé pour les nutriments qu’il contient, l’on retient tout particulièrement sa richesse en fibres, qui représentent plus d’un tiers de son poids (35.4g pour 100g de poudre de moringa). Ces glucides complexes, entre autres qualités, sont réputés pour améliorer notre transit. Mais ce n’est pas là son seul intérêt !

Une bonne teneur en protéines de qualité

Bien que moins riche en protéines que la spiruline, à quantité égale, le moringa comporte tout de même près de 30g de protéines pour 100g. Mieux encore, ces protéines contiennent les 8 acides aminés essentiels, que notre corps ne produit pas mais dont notre organisme a pourtant besoin pour fonctionner, encore un bon point donc pour le moringa !

Remarque : c’est d’ailleurs cette richesse en protéines qui confèrerait aux graines de moringa la faculté de purifier l’eau. En effet, se liant aux impuretés, ces protéines permettraient de séparer plus facilement les particules en suspension de l’eau. Encore un atout de choc pour le moringa, quand on sait que chaque jour dans le Monde ce sont plus de 1 400 enfants qui décèdent faute d’accès à l’eau potable…

Une source intéressante de minéraux et oligo-éléments

Si le moringa contient bon nombre de minéraux et oligo-éléments en quantité raisonnable, il convient de noter que 100g de poudre permettent de couvrir nos besoins journaliers en potassium (il en contient plus que la banane !), 2 fois nos besoins en calcium (soit plus que ne le fait le lait), et près de 4 fois nos besoins en manganèse. Et ses intérêts nutritionnels ne sont pas là ses seules qualités : le moringa a plus d’un tour dans son sac, on vous le dit !

Sous quelle forme consommer le moringa ?

L’on peut tout bêtement se procurer du moringa en gélules, pour bénéficier de tous ses nutriments. Mieux encore, l’on peut aussi s’en procurer sous forme de poudre et donner libre court à nos envies culinaires…

Que l’on soit plutôt adepte des salades, sauces, soupes, smoothies, que l’on préfère le salé au sucré ou inversement, c’est bien simple, son goût rappelant l’herbe coupée ne nous laissera pas indifférent ! En panne d’inspiration ? Quelques recettes sont à découvrir ICI

Remarque : Comme toujours, on le préfère bio, et on s’attache à sa composition (si l’on opte pour du moringa en poudre, on s’assure que celle-ci ne contient QUE du moringa…).

Et vous, avez-vous déjà goûté aux bienfaits de « l’arbre de vie » ?

@mariongreenweez

Crédit photo : Greenweez.com

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free