Skip to content
12 septembre 2016 / *Marion*

Le thym, une plante aux multiples facettes

thym1 400x300 Le thym, une plante aux multiples facettes

Si les adeptes des saveurs provençales utilisent le comme herbe aromatique pour sublimer leurs plats, cette petite plante recèle bien d’autres bienfaits : utilisée sous forme d’, elle n’a pas son pareil pour dégager les bronches et apaiser la toux. S’il existe des dizaines de variétés de , quelques-unes sont particulièrement appréciées en  : le à thymol, à linalol, à geraniol, et, plus rare encore, le à thujanol.

Thymus vulgaris : Un seul nom, plusieurs

Sous le nom générique de thym, se cachent en réalité différentes variétés, dont toutes ne présentent pas les mêmes propriétés et ne sont pas indiquées aux mêmes personnes, compte tenu de leur chémotype (composition chimique). En effet, celui-ci varie en fonction du climat et de l’environnement dans lequel il pousse. Avec pour toutes une action plus ou moins puissante reconnue par l’OMS sur la sphère respiratoire et gastro-intestinale.

La plus antiseptique : le thym à thymol

Ainsi, le thym à thymol, variété la plus répandue, pousse dans tout type de sol, des plus secs et chauds aux plus humides. Elle contient comme son nom l’indique du thymol, qui est un alcool de type phénol, et qui présente donc pour particularité d’être un puissant anti-infectieux (antiviral et antibactérien), détruisant directement les germes. Elle est également immunostimulante, soutenant nos défenses immunitaires, et antifongique.

thym2 300x400 Le thym, une plante aux multiples facettesEnfin, c’est un tonique général : elle est particulièrement adaptée en cas de fatigue (physique ou mentale), les monoterpénols qu’elle contient activant les glandes surrénales, lesquelles libèrent alors le glucose stocké sous forme de glycogène dans notre organisme, ce qui a pour effet de nous redonner de la vitalité.

Revers de la médaille, l’huile essentielle de thym à thymol nécessite d’être utilisée avec précaution :

  • Elle est irritante pour les voies respiratoires : elle ne doit ni être inhalée, ni être diffusée
  • Elle est irritante pour la peau (ou dermocaustique) : elle ne peut être utilisée pure sur la peau, mais doit nécessairement être diluée dans une huile végétale (au maximum 20% d’huile essentielle pour 80% d’huile végétale)
  • Elle est hépatotoxique : elle ne doit pas être ingérée
  • Elle est déconseillée aux enfants et femmes enceintes ou allaitantes : seuls les adultes, hors sujets sensibles, peuvent l’utiliser
  • Elle est « cortison-like » : elle a des effets similaires à la cortisone

 

La plus anti infectieuse : le thym à géraniol

Moins commun, le thym à géraniol pousse en altitude, sous un climat plus rude. Il ne contient pas de phénols, mais du géraniol, qui est un monoterpénol. D’action beaucoup plus douce que les phénols, les monoterpénols sont également de puissants anti-infectieux, fongicides, tonifiants et immunostimulants.

L’huile essentielle de thym à géraniol est non seulement neurotonique, mais aussi cardiotonique (prudence donc en cas de problèmes cardiaques) et utérotonique : elle peut constituer une aide lors de l’accouchement, avec l’accord de notre professionnel de santé (jamais en automédication).

On l’apprécie particulièrement pour ses vertus fluidifiantes et expectorantes, qui en font une alliée de choix en cas d’affection respiratoire.

Moins agressive que l’huile essentielle de thym à thymol, elle nécessite toutefois d’être diluée dans une huile végétale afin d’être appliquée sur la peau. Elle est par ailleurs déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants en bas âge.

Remarque : la présence de géraniol confère à cette huile essentielle des propriétés communes avec les huiles essentielles de géranium et de palmarosa.

La plus immunostimulante : le thym à linalol

thym3 400x300 Le thym, une plante aux multiples facettesPoussant sur des sols montagneux et humides, le thym à linalol ne contient pas de phénols, mais du linalol, qui est, comme le géraniol, un monoterpénol. Ces deux variétés de thym présentent donc des caractéristiques communes, étant toutes deux anti infectieuses, fongicides, tonifiantes et immunostimulantes.

L’on retient particulièrement de l’huile essentielle de thym à linalol son action bactéricide et son efficacité pour lutter contre le candida albicans. C’est également un anti-parasitaire, pouvant s’avérer utile notamment en cas de poux.

Par ailleurs, comme l’huile essentielle de géraniol, elle est utérotonique.

Et surtout, ce que l’on aime chez elle, c’est sa douceur, qui en font un substitut idéal à l’huile essentielle de thym à thymol pour les sujets sensibles (sauf, encore une fois, les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants en bas âge). Elle peut être utilisée aussi bien en inhalation ou en diffusion que par voie orale ou cutanée (auquel cas on préférera tout de même la diluer dans une huile végétale, par mesure de précaution).

Attention, linalol et geraniol sont connus pour être potentiellement allergisants. On pratique donc un test sur une petite zone du corps (généralement le pli du coude) avant de s’en servir pour l’usage auquel on les destine.

La plus douce : le thym à thujanol

thym4 400x300 Le thym, une plante aux multiples facettesVient enfin le thym à thujanol, que l’on trouve notamment chez Pranarom. Plus rare, cette variété que l’on trouve sur des sols plus ou moins humides se situe entre le thym à linalol et le thym à geraniol, d’ailleurs on l’associe souvent au thym à linalol. En effet, le thujanol est également un monoterpénol, il présente donc des propriétés en commun avec ces deux autres huiles essentielles.

En dehors de ces propriétés, on retient également qu’elle agit non seulement comme immunostimulante, mais aussi et surtout comme stimulante et régénératrice hépatocytaire : elle aide au bon fonctionnement du foie et à la régénération des cellules qui le composent (hépatocytes).

Elle est par ailleurs appréciée des personnes aux extrémités froides, améliorant la circulation sanguine : on dit d’elle qu’elle est réchauffante.

Enfin, elle constitue un neurotonique de choix, ce qui fait d’elle une huile essentielle toute indiquée en cas de troubles nerveux (asthénie…).

Pourquoi on l’aime ? L’huile essentielle de thym à thujanol est non seulement la plus rare, mais aussi la plus douce des huiles essentielles de thym. Même si on la préfère diluée plutôt que pure, elle n’est pas agressive pour notre peau, ni toxique pour notre organisme, ce qui ne l’empêche pas d’être un puissant anti-infectieux.

Côté utilisation, l’on peut s’en servir aussi bien par voie orale que cutanée, en inhalation ou en diffusion.

Et, cerise sur le gâteau, tout le monde ou presque peut l’utiliser, à condition de la manipuler avec prudence, comme toute huile essentielle. Seuls les femmes enceintes de moins de 3 mois et les très jeunes enfants doivent s’abstenir de s’en servir. Toutefois, par mesure de précaution, nous ne pouvons que conseiller aux sujets sensibles de consulter au préalable un professionnel de santé.

Astuce : En cas de pénurie d’huile essentielle de thym à CT thujanol, nous pouvons lui substituer de l’huile essentielle de marjolaine à CT thujanol, qui présente des propriétés similaires. Attention toutefois, cette dernière contenant du carvacrol (un phénol que ne contient pas le thym à thujanol), il convient de vérifier auparavant ses contre-indications (elle est par exemple déconseillée aux personnes ayant le foie sensible).

Et vous, quelle huile essentielle de thym utilisez-vous ?

@mariongreeenweez

Crédit photo : Greenweez.com

 

4 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Soloveicik / Déc 29 2016

    Bonjour
    L huile essentielle de thym a thymol si elle ne peut ni être ingérée ni être inhalée ni être utilisée sur la peau
    Comment peut elle être utilisée ?
    Merci bcp
    Sandrine

    • *Marion* / Déc 29 2016

      Bonjour,

      L’huile essentielle de thym à thymol peut être utilisée sur la peau MAIS pas pure : il faut l’utiliser sur un « support neutre », généralement une huile végétale de votre choix, en veillant à ce que la proportion d’huile essentielle ne dépasse pas 20% du mélange.

      Je reste à votre disposition si besoin.

      Belle journée 🙂

  2. Lefranc / Jan 16 2017

    Bonjour,
    devant l’incapacité de l’allopathie à m’apporter des solutions, et ayant atteint je crois les limites de ce que l’homéopathie peut m’apporter, je suis en recherche d’autres possibilités sérieuses.
    Je m’intéresse donc à l’aromathérapie.
    Je me posais la même question que Solveicik…
    j’ai votre réponse mais pourquoi ne pas intégrer cette précision directement dans le descriptif?
    Par ailleurs, souvent livrée à moi-même dans ma quête, existe-t’il un annuaire des aromathérapeutes, afin que je puisse en consulter un, et espérer bénéficier d’une vrai thérapie.
    Merci

    • *Marion* / Jan 16 2017

      Bonjour,

      Tout d’abord merci pour votre commentaire. Ce point est bien précisé dans l’article ci-dessus, peut-être pensiez-vous à l’une de nos fiches produit ? Ma collègue chargée de ce rayon et moi-même allons les re vérifier 🙂 .

      Pour ce qui est d’une liste d’aromathérapeutes, malheureusement je n’en ai pas, en tout cas je vous souhaite d’en trouver un qui pourra vous aider quand l’allopathie ne le peut pas…

      Belle journée, à bientôt !

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free