Skip to content
20 juin 2016 / *Marion*

Les cosmétiques: amis ou ennemis ?

56 BILLET HYGIENE 1 300x208 Les cosmétiques: amis ou ennemis ?

Que ce soit par souci d’ ou tout simplement pour nous sentir belle/beau, nous utilisons au quotidien un certain nombre de produits . Pourtant, début 2016, l’UFC Que Choisir livrait un verdict sans appel sur ces produits: trop d’entre eux contiennent encore des substances qui nous sont toxiques.  Doit-on alors renoncer au plaisir de se sentir bien dans sa peau ?

Retour sur la notion de cosmétiques :

D’après l’article 2 du règlement européen n°1223/2009 du 30 novembre 2009, transposé depuis en droit français, on entend par cosmétique « toute substance ou tout mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaire, ongles, lèvres et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles ».

Une définition vaste, donc, qui englobe non seulement le maquillage, mais aussi les produits d’hygiène corporelle ou buccale.

Quelles sont les substances à éviter ?

Certaines substances, épinglées pour leur dangerosité potentielle ou avérée, sont pourtant présentes aujourd’hui encore dans un grand nombre de cosmétiques. L’UFC Que Choisir, lors du test effectué sur 185 produits début 2016, a épinglé pas moins de 26 allergènes présents dans les parfums et conservateurs, et 12 substances – pourtant autorisées – à éviter. Parmi ces dernières, on relève 2 produits irritants, 2 allergènes, 1 toxique pour le foie, et 7 pertubateurs endocriniens.

Pour ne rien arranger, la Commission Européenne vient tout juste de proposer une définition de cette notion de perturbateurs endocriniens basée sur le danger (mode d’action de ses substances, impact sur la santé humaine, lien de causalité entre les deux), écartant ainsi le principe de précaution.

Voilà de quoi réfréner nos ardeurs…Ou nous donner envie de nous mettre au bio, si cela n’est pas déjà fait !

Labels & certifications : tout bio tout bon ?

Dans l’absolu, se tourner vers les est une bonne chose, les chartes de ces labels et certifications bio étant plus exigeantes que la réglementation européenne elle-même en termes de cosmétiques.

Toutefois, le degré d’exigence de ces labels et certifications n’est pas le même selon que le produit concerné est classé comme cosmétique biologique ou écologique/naturel. S’il est considéré comme biologique, la majorité des labels exigent qu’au moins 95% des ingrédients végétaux soient issus de l’agriculture biologique (soit minimum 10% du produit fini), tandis que s’il est considéré comme écologique ou naturel, il se peut qu’aucun minimum ne soit requis…Tout est dans la nuance, donc.

Lire la suite page 2

Pages : 1 2 3

2 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. missBio / Juin 21 2016

    perso j’essaye d’utiliser des produits bio certifié nature et progrès c’est les plus exigent par contre ils ne sont pas nombreux ces produits donc moins de choix.
    Pour les produits pour bébé j’utilise ce gel douche http://www.greenweez.com/natessance-gel-lavant-sans-savon-visage-cheveux-corps-500ml-p49270 qui est vraiment bien et que j’ai souhaité le remplacer par celui-ci http://www.greenweez.com/bebe-bio-gel-moussant-corps-et-cheveux-bio-500ml-p79710 mais y a aucune indication sur ce dernier si il pique ou pas les yeux et le pourcentage d’ingrédients d’origine naturels et issus de l’agriculture bio il y a juste le pourcentage des actifs…

  2. Emilien / Juil 19 2016

    Je n’utilise que du savon solide( cheveux, corps, et pour rasage) que je fabrique moi même.

    Tres facile à réaliser, et je choisi les huiles essentielles ou matières premières que je veux ( huile olive, beurre de karité, lait d’amande, etc etc)

    Ca fait maintenant 2 ans que je n’utilise plus de gel douche / shampoing / gel à rasé et je ressent moi de problème de démangeaison au niveau du cuire chevelu, de sécheresse de peau , etc etc !
    un autre avantage, je consomme beaucoup moins de produit !!! un flacon de gle douche me faisait 2 semaines là un savon m’en fait 5 !

    bref ! à vos saponifications !

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free