Skip to content
26 août 2016 / *Marion*

Ma routine beauté minimaliste #2: Le visage

P1020328 Ma routine beauté minimaliste #2: Le visage

Pour le visage comme pour le corps, lasse des réactions en tout genre, je me suis contentée pendant des années du strict minimum : un savon doux quelconque et qui avait le mérite d’être toléré par ma peau réactive, de l’eau et un coup de crème hydratante ! Jusqu’à trouver une routine qui me donne l’impression de prendre enfin soin de ma peau tout en la préservant.

Ma routine de base #1 : +

Au quotidien, dans la mesure où je ne me maquille pas, je me contente de pulvériser sur mon visage de l’eau florale de fleur d’oranger, sélectionnée pour ses vertus apaisantes : elle est parfaite pour les peaux sèches et sensibles comme la mienne ! C’est d’ailleurs pour ces mêmes vertus que je l’utilise en interne quand j’en ressens le besoin.

Astuce : choisir une eau florale labellisée AB garantit la possibilité de l’utiliser par voie interne, ce label ne pouvant être attribué qu’à des produits alimentaires.

Une fois mon visage rafraîchi par l’eau florale, j’applique dessus quelques gouttes d’huile végétale de chanvre, choisie – entre autres – pour ses vertus régénérantes et calmantes, en le massant doucement.

Remarque : si vous vous maquillez, préférez vous nettoyer avec une huile végétale et enlever les éventuels résidus en terminant par l’eau florale.

Ma routine de base #2 : savon saponifié à froid + eau florale + huile végétale

Les jours où j’en ressens le besoin (sport, activités salissantes, exposition à la pollution…en d’autres termes, quand je me sens sale), je commence par nettoyer mon visage avec un savon saponifié à froid.

Dans un premier temps, mon choix s’est porté sur le savon à la cameline de la marque Fun’Ethic : fabriqué en France, à partir de produits locaux, , certifié bio & cosmétique…Sur le papier, la liste de ses qualités est longue. Et dans les faits ? Promesse tenue pour ce petit savon : ma peau est à la fois apaisée et purifiée.

J’ai par ailleurs complètement fondu pour les savons de la savonnerie artisanale Abellio, découverts grâce à Natasha, Echos Verts, et j’en suis toute aussi ravie. Moi qui avais peur que l’odeur prononcée d’olive qui se dégage du savon nature m’incommode, celle-ci s’estompe une fois la peau savonnée. Sa composition très light convient parfaitement à ma peau, et ne me laisse pas avec une sensation de sécheresse au sortir de la douche comme le ferait un savon quelconque. Enfin, Jade, à qui l’on doit ces merveilleux savons, est d’un contact très agréable, ce qui ne gâche rien !

Zoom sur… Le savon saponifié à froid

montage savons Ma routine beauté minimaliste #2: Le visage

Pour faire simple, la saponification est la réaction chimique obtenue en mélangeant un corps gras (huiles végétales) et une base (de la soude pour les savons solides, du potasse pour les savons liquides), qui deviennent respectivement du savon et de la glycérine végétale.

La saponification à froid consiste comme son nom l’indique à réaliser le mélange aux températures les plus basses possible, en général à température ambiante, afin de préserver toutes les qualités des huiles végétales utilisées. Cette méthode est la seule permettant de conserver la glycérine, qui confère au savon ses propriétés hydratantes.

Le must? Les savons saponifiés à froid ET « surgras » : à la fin du processus de saponification, toute la soude est absorbée, tandis qu’un excédent d’huile doit persister. Pour parvenir à ce surgraissage, l’artisan savonnier a deux options : la réduction de soude, qui consiste à mettre moins de soude que de besoin ou le surgraissage additionnel (ajout d’huiles végétales) en fin de préparation.

L’intérêt de ce surgraissage ? Apporter au savon obtenu des qualités nourrissantes, à l’inverse des savons quelconques qui ont plutôt tendance à décaper la peau, et ne sont donc pas adaptés pour un nettoyage du visage.

A côté de ces ingrédients de base, d’autres actifs naturels peuvent entrer dans la composition du savon (, …) afin de lui conférer des propriétés particulières lui permettant de cibler tel ou tel besoin.

P1020346 Ma routine beauté minimaliste #2: Le visage

Ma pause cocooning : à l’argile

Une fois de temps en temps, pour cocooner ma peau, je me confectionne un masque à l’argile.

Je me suis tournée pour cela vers l’argile blanche, particulièrement appréciée des peaux sèches et sensibles comme la mienne, étant moins riche en minéraux que l’argile verte (laquelle a le mérite d’être la plus polyvalente, pourtant).

Comme pour les cheveux et le corps, je pars du principe que moins je mets de produits sur la peau, mieux elle se porte. Dans cette optique, je n’ajoute pas d’huiles essentielles à ma préparation, puisque je n’en ressens pas le besoin. Compte tenu de leurs actifs puissants, j’utilise les huiles essentielles avec la plus grande parcimonie, uniquement pour éviter de recourir un médicament (ainsi, si l’ de menthe poivrée ne suffit pas à soulager durablement une migraine, elle permet de venir à bout de maux de tête plus légers).

Pour en revenir à mon masque à l’argile, je me contente simplement de délayer l’argile blanche dans l’eau florale de fleur d’oranger, que j’utilise déjà au quotidien, jusqu’à obtenir la texture désirée. Puis je laisse poser le masque une quinzaine de minutes, et le tour est joué !

Plutôt que d’y incorporer de l’huile végétale, je préfère prolonger le moment de cocooning en appliquant quelques gouttes d’huile végétale (de chanvre, donc) sur mon visage après le masque.

Et le maquillage ?

Vous l’aurez peut-être remarqué, je n’ai pas mentionné le maquillage dans le cadre de ma routine minimaliste, pour la simple et bonne raison que je ne me maquille que très occasionnellement (une dizaine de fois par an environ), et que cela ne fait donc pas partie de mes rituels réguliers, si ce n’est quotidiens.

Je n’ai conservé qu’un crayon khôl (égaré depuis !) et un khôl kajal pour sublimer mon regard lors des grandes occasions. Je me démaquille à l’aide d’huile de ricin (que j’utilise par ailleurs pour mes cheveux), qui permet non seulement d’enlever les résidus de crayon khôl, mais aussi de nourrir et fortifier mes cils.

La semaine prochaine, nous aborderons ma routine corps, ce sera l’occasion d’approfondir un peu sur l’huile de chanvre !

@mariongreenweez

Crédit photo: Greenweez.com

Les opinions énoncées dans cet article sont personnelles et données à titre indicatif. Elles ne dispensent pas de la consultation d’un professionnel de santé avant d’utiliser l’un ou l’autre de ces produits, particulièrement si vous avez un problème de santé avéré. 

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free