Skip to content
12 février 2009 / SP

Maïs OGM : une affaire politique qui nous concerne tous

Dans un rapport tenu secret, et daté du 23 janvier dernier, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) conclut à l’innocuité pour la santé de ce maïs OGM dont la culture est interdite en France.

Dans un rapport tenu secret, et daté du 23 janvier dernier, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) conclut à l’innocuité pour la santé de ce maïs OGM dont la culture est interdite en France.

La conclusion indique que « L’Afssa considère que les éléments du rapport le Maho (…) n’apportent aucun élément nouveau qui remettrait en cause la sécurité sanitaire des maïs portant l’événement MON 810 ». C’est grâce à ce rapport du Professeur Le Maho que la culture de maïs OGM avait pu être interdite en France en invoquant le principe de précaution.

Cela va compliquer la tâche de Jean-Louis Borloo qui doit défendre, le 16 février prochain devant la Commission européenne, la clause de sauvegarde activée par la France début 2008…

Dans cette histoire politique, sous-tendue par le lobbying de puissantes firmes telles que Monsanto, le consommateur a le devoir de faire valoir son éco-citoyenneté ! Etre éco-consommateur, c’est aussi lire les étiquettes, s’assurer de ne pas acheter de maïs OGM, achetr des viandes labellisées pou s’assurer également que les animaux n’ont pas été nourris aux OGM, etc. Nous avons tous le pouvoir d’agir, alors utilisons-le. S’il fallait vous en conviancre, nous vous invitons à regarder l’excellent documentaire de Marie-Monique Robin, « Le Monde selon Monsanto ». Durant son enquête, elle s’est rendue compte que les dirigeants ne consommaient certainement pas des OGM, mais du bio !

Ce sujet vous inspire ? Vous voulez en débattre ? N’hésitez pas à nous donner votre avis…

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free