Skip to content
26 septembre 2015 / *Marion*

Ô gomasio, si précieux gomasio…

food salad red lunch large Ô gomasio, si précieux gomasio...Découvert en Inde il y a plus de 7 500 ans, le est l’un des condiments les plus anciens, il occupe d’ailleurs une place de choix dans la littérature orientale, avec cette ô combien célèbre phrase « Sésame, ouvre-toi ». Dans la culture ayurvédique, la graine de sésame symbolise l’immortalité.

Une fois passées les frontières de l’Inde, le sésame a été utilisé par les japonais, associé au marin, pour former le condiment que nous connaissons sous le nom de «  » (en japonais, « goma » signifie le sésame, et « shio » le ). Parfois appelé «  de sésame », il est associé, en Chine, au principe du Yin et du Yang, lequel a été repris au Japon afin de poser les bases de la cuisine macrobiotique, qui vise à maintenir un juste équilibre entre manques et excès afin de préserver notre santé. C’est d’ailleurs avec l’essor de cette cuisine que le gomasio a débarqué il y a quelques années dans nos assiettes.

Quels bienfaits lui valent-ils d’être utilisé dans la cuisine macrobiotique ?

Le sésame est très riche en calcium, tandis que le sel est une excellente source de magnésium, lequel aide le calcium à se fixer sur les os. Associer sésame et sel, c’est donc permettre la préservation des qualités nutritionnelles de chacun et une meilleure absorption par notre organisme des oligo-éléments et minéraux qu’ils contiennent respectivement.

Si cette combinaison est idéale, elle nous permet aussi de bénéficier des atouts santé de chacun de ces aliments pris séparément.

* Le sésame permet ainsi de fortifier le système nerveux et constitue un excellent . On lui attribue également, entre autres bienfaits, la capacité de prévenir les cancers de type hormonaux, les maladies cardiovasculaires, et de lutter contre l’hypercholestérolémie.

* Le sel, quant à lui, contenant beaucoup de magnésium, favorise la sécrétion des sucs digestifs et stimule le métabolisme. Et le chlorure de sodium qui le compose, s’il ne doit être consommé qu’en petites quantités, est indispensable pour le bon fonctionnement de notre organisme,  notamment notre cœur et notre cerveau.

Le gomasio est par ailleurs adapté dans le cadre d’un régime pauvre en sel, puisqu’il est constitué d’environ 95% de graines de sésame contre seulement 5% de sel. De fait même si l’on en saupoudre une quantité qui nous semble assez généreuse sur nos plats, en réalité on ne les sale que très peu, sans pour autant en sacrifier le goût.

IMGP9141 4 1024x768 Ô gomasio, si précieux gomasio...

Le gomasio, pour quels plats ?

Au niveau de son utilisation, c’est bien simple, le gomasio s’accorde avec tout (ou presque) : viandes ou poissons grillés, légumes cuits comme salades vertes ou composées, céréales…

Toutefois, en accompagnement de la viande rouge, je lui préfère une pincée de sel. Et, ajoutées en cours de cuisson à une soupe ou un autres sauces très liquides, les graines de sésame gonflent et perdent croquant et saveur, ce n’est donc pas – de mon point de vue – l’assaisonnement idéal.

Ce problème ne se pose pas quand on sert le gomasio une fois attablé, d’ailleurs il est conseillé d’attendre la fin de la cuisson pour le saupoudrer sur nos plats, ce qui n’empêche que dans le cas des soupes le goût des graines de sésame est peu présent, et l’ajout de gomasio perd de son utilité, d’un point de vue gustatif s’entend.

Hormis ces deux restrictions, ce condiment est devenu  pour moi un incontournable à avoir à tout prix dans son garde-manger ! Adeptes du fait-maison, sachez que vous pouvez facilement réaliser votre propre gomasio.

 

Nature ou aux algues ? Entre les deux, mon cœur balance

Les algues nori sont traditionnellement utilisées dans la cuisine japonaise. Alliées à cet autre classique nippon qu’est le gomasio, elles en font un condiment d’autant plus relevé, avec leur léger goût iodé. Au niveau de leurs atouts, bien que n’étant présentes dans le gomasio qu’en infimes quantités (4.5% de sa composition totale), elles constituent une excellente source de protéines végétales, d’oligo-éléments et de minéraux.

Pour ma part, si j’avais un choix à faire, j’utiliserais plus volontiers ce gomasio pour assaisonner les poissons, légumes et salades vertes, afin d’en rehausser le goût.

En revanche, d’une manière générale, pour les viandes blanches et les salades composées, je penche plutôt pour le gomasio nature, dont la saveur des graines de sésame, si elle est belle est bien présente, reste plus neutre.

Encore que, tout dépend des autres et condiments utilisés pour la préparation du plat en question.

 

IMGP9109 3 300x300 Ô gomasio, si précieux gomasio...Gomasio je t’aime un peu, beaucoup…

…passionnément, quand ta couleur or tu revêts.

Amateurs de cuisine épicée, le « gomasio d’or » est fait pour vous ! Inventé par Valérie Cuvillard, créatrice culinaire et auteure de 35 livres de recettes 100% bio (http://www.biogourmand.com/), ce savoureux mélange permet de relever un certain nombre de mets. Personnellement, je le trouve parfait en accompagnement du poulet, des légumes méditerranéens ou encore des céréales…

Pour préparer ce fameux gomasio d’or, mélanger 1 cuillère à soupe de gomasio, 1 cuillère à café de en poudre, et une pincée de poivre noir moulu. Associé à une huile végétale de votre choix selon la préparation envisagée (chaude ou froide…), le tour est joué, il ne vous reste plus qu’à savourer…

Ce mélange n’a pas d’or que la couleur : l’utilisation du curcuma est ancrée dans la médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique (indienne), qui lui reconnaît – entre autres – des vertus anti-cancer et anti-inflammatoires…cumulées aux bienfaits du gomasio, cela fait de ce mélange un allié santé de choix.

Le gomasio et moi, c’est une belle histoire qui commence…Et vous, quelle est la vôtre ?

 

Pssst: intéressé(e) par l’entrepreneuriat féminin? Retrouvez-moi sur mon blog perso: http://exquises.net/

2 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. céline / Sep 29 2015

    Je ne connaissais pas du tout le Gomasio, j’ai appris des choses très intéressantes.
    Merci Marion pour nous l’avoir fait découvrir.

    • *Marion* / Sep 29 2015

      Merci à toi Céline 🙂

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free