Skip to content
5 septembre 2016 / *Marion*

Zoom sur le gel d’aloe vera

P1030220 Zoom sur le gel daloe vera

S’il est une plante incontournable dans une salle de bains minimaliste, c’est bien l’aloe vera. Ayant déjà suffisamment de produits pour mon hygiène quotidienne, il occupe – pour l’instant – une place de choix… dans ma trousse à pharmacie seulement. Et pourtant, cette plante qui nous vient originellement d’Afrique est une alliée de taille aussi bien pour soigner que pour prendre soin : Cléopatre elle-même l’aurait utilisé ! Zoom sur le extrait de celle que d’aucuns qualifieraient de « plante miracle ».

L’aloe vera, pour qui ?

Bien que l’aloe vera ne présente pas de toxicité pour l’Homme, il est déconseillé aux sujets les plus fragiles de l’utiliser en interne.

  • Il est préférable pour les femmes enceintes ou allaitantes de s’abstenir d’en utiliser en raison du risque de contractions utérines.
  • De même, et malgré ses formidables qualités, l’on évite de s’en servir chez les jeunes enfants.
  • Par ailleurs, d’après l’OMS, il ne peut être consommé en cas de maladie digestive ou intestinale connue (constipation chronique, colopathie…), d’où l’importance de consulter son médecin avant toute utilisation.
  • Et, de manière générale, il est préférable de consulter un médecin avant de l’utiliser, compte tenu de ses actifs puissants, et particulièrement quand l’on suit un traitement, pour être sûr(e) de ne risquer aucune interaction médicamenteuse.

Utiliser l’aloe vera en interne

Après s’être assuré qu’il n’y a aucune contre-indication à ce que l’on utilise de l’aloe vera en interne, l’on peut envisager d’en faire une cure. Les bénéfices escomptés ?

L’aloe vera est considéré comme détoxifiant pour notre organisme : il permet d’en éliminer les toxines et de lutter contre leurs conséquences désagréables (constipation, fatigue, problèmes cutanés…) quand elles sont en excès. Il permet de rééquilibrer la flore intestinale, et par là même de venir en renforcement de nos défenses immunitaires.

Il est par ailleurs riche en acides aminés (il contient 7 des 8 acides aminés dits essentiels, que notre corps ne produit pas), en vitamines – y compris la vitamine E, réputée pour ses vertus anti-oxydantes – et contient plus de 20 minéraux et encore plus d’enzymes ! Cela en fait un complément alimentaire de choix, utilisé dans le respect de la durée et du dosage préconisés.

A titre personnel, je n’ai pas encore fait de cure d’aloe vera, en revanche, Adeline, cliente ambassadrice Greenweez, a testé pour nous le gel d’aloe vera à boire de la marque Pur Aloe, et nous livre son verdict.

Utiliser le gel d’aloe vera en externe

… Sur la

Si la richesse en vitamines, minéraux et acides aminés de l’aloe vera fait de lui un complément alimentaire intéressant, ce sont ces mêmes attributs qui font de lui un allié de notre peau. Calmant, régénérant, cicatrisant, et anti-bactérien, émollient, hydratant…Nombreux sont les effets positifs de l’aloe vera sur notre peau : brûlures superficielles, petits bobos, inflammations cutanées sont autant de sensations désagréables que l’aloe vera peut aider à soulager sinon à guérir.

P1030437 Zoom sur le gel daloe vera

Et l’eczéma ? A titre personnel, je l’ai essayé sur une petite zone du corps pour limiter (ou, mieux encore, éradiquer) une poussée d’eczéma, et j’ai été bluffée par le résultat : d’un eczéma à vif je suis passée à une toute petite plaque en passe de disparaître.

Remarque : Si vous souhaitez vous en servir à cet usage, je ne peux que vous conseiller la consultation de votre médecin au préalable.

Toutes ces vertus font du gel d’aloe vera un ingrédient très apprécié des adeptes de la .

Mon coup de cœur ? Pour ma part, je fonds pour la recette on ne peut plus simple de sérum anti-rides de Peau Neuve, dédié au contour des yeux. Et oui, parmi ses nombreuses qualités, l’aloe vera a un effet tenseur ! Si la sensation peut être désagréable quand on l’utilise sur de grosses zones du corps (surtout si on a eu la main lourde), cet effet liftant est parfait pour le contour des yeux !

…Sur les

Assainissant, l’aloe vera permet non seulement de réguler l’excès de sébum mais aussi d’éliminer une grande partie des cellules mortes qui se trouvent sur notre cuir chevelu, et ainsi de favoriser leur croissance.

Anti-inflammatoire, anti-prurigineux et anti-fongique, l’aloe vera peut s’avérer très utile pour lutter contre les irritations et démangeaisons du cuir chevelu ainsi que les pellicules (celles-ci étant le plus souvent causées par des champignons).

Par ailleurs, étant composé à 99% d’eau, il constitue un agent hydratant de choix aussi bien pour la peau que pour le cuir chevelu et les cheveux, auxquels il apporte brillance et souplesse. Et, ce qui ne gâche rien, il permet un démêlage en douceur !

Comme pour la peau, donc, il figure parmi les incontournables des amateurs et amatrices d’une chevelure belle au naturel (qui n’en rêve pas ?), et nombreux sont les blogs qui proposent des recettes plus ou moins élaborées pour prendre soin de ses cheveux grâce à l’aloe vera.

Morceau choisi : la brume d’été proposée par Marie du blog Little Idea, pour l’avoir testée, est d’une odeur divine, et semble avoir fait son petit effet sur mes cheveux en cette période estivale.

Bien choisir son gel d’aloe vera

Profiter des multiples bienfaits que nous offre l’aloe vera, c’est bien, mais encore faut-il le sélectionner avec soin ! Sans surprise, on le choisit donc bio, et si possible labellisé IASC (International Aloe Science Council), ce qui en garantit la qualité.

Par ailleurs, il existe près de 300 variétés d’aloes, dont toutes ne se valent pas en termes de bénéfices santé. Sous le terme générique d’aloe vera, quand il est utilisé pour notre santé ou beauté, il est ici question d’aloe vera Barbendis Miller.

P1030440 Zoom sur le gel daloe vera

Gros plan sur la liste d’ingrédients

  • Elle doit être la plus courte possible, et contenir un maximum d’ingrédients naturels.

Exemple : la gomme xanthane (naturelle) est fréquemment ajoutée à la pulpe d’aloe vera afin qu’il conserve sa texture gélatineuse, et ne se liquéfie pas au fil du temps.

  • Le pourcentage d’aloe vera doit être le plus élevé possible : les ingrédients étant énumérés selon le pourcentage qu’ils occupent dans la composition du produit, du plus présent au moins présent, la mention « Aloe Barbendis » doit apparaître en premier. Si le terme « aqua » apparaît en premier, passez votre chemin, la concentration d’aloe vera sera trop faible pour vous faire profiter de tous ses bénéfices !
  • Si le gel d’aloe vera a été stabilisé à froid, la liste d’ingrédients mentionne en principe les vitamines A, C et E.

Remarque : la stabilisation à froid est une technique permettant la conservation de tous les enzymes naturellement présents dans le mucilage (autrement dit, le gel) de l’aloe vera par l’ajout d’agents de conservation naturels, à savoir les vitamines A, C et E. Pas de panique, donc, s’ils entrent dans la liste d’ingrédients du gel que l’on envisage d’acheter ! C’est d’ailleurs le cas du gel Lily of the desert, que personnellement j’utilise. 

  • Il doit contenir le moins possible (voire pas du tout) d’aloïne.

Remarque : l’aloïne est une substance contenue dans la sève de l’aloe vera. Ce liquide jaune et amer également appelé latex présente la particularité d’être un puissant laxatif. Si auparavant il était fréquemment utilisé pour ces mêmes vertus, l’OMS recommande maintenant d’être particulièrement prudent, et de ne l’utiliser qu’après avoir essayé un changement de régime alimentaire et l’utilisation de produits mucilagineux (le gel d’aloe vera, par exemple), sur un laps de temps de 15 jours maximum sans consultation d’un médecin.

Gel d’aloe vera : à faire soi-même ou tout prêt ?

Sachez qu’il est tout à fait possible de confectionner soi-même son propre gel d’aloe vera si l’on a la chance d’en avoir chez soi, à condition de veiller à l’écoulement de la sève dans son intégralité (puisqu’elle contient de l’aloïne, donc) avant d’en extraire le gel.

Pouvant tout à fait être cultivée en intérieur, l’aloe vera est d’ailleurs pour moi l’une des plantes à avoir à portée de mains, au même titre que la lavande officinale ou encore l’eucalyptus (de préférence en extérieur pour ces dernières).

Et vous, utilisez-vous aussi cette « plante miracle » ?

@mariongreenweez

Crédit photo : Greenweez.com

4 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. giess / Sep 6 2016

    Ravie de découvrir les utilisation de ce gel. Je vais l’essayer. Merci Marion pour ce texte bien fait sur ce produit que je connaissais peu.

    • *Marion* / Sep 10 2016

      Merci Céline <3 . Tu me diras ce que tu en penses ;) !

  2. gantes / Nov 13 2016

    Sur la photo du produit, la plante présentée n’est pas de l’aloe vera
    J’en cultive et ce n’est pas ça
    la feuille est plus charnue et il n’a pas les mêmes épines

    • *Marion* / Nov 14 2016

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire 🙂 . Vous avez l’oeil! En effet il s’agit d’un agave, qui se rapproche plus visuellement de l’aloe vera barbadensis miller (introuvable en jardinerie par ici malheureusement, mais je ne désespère pas!) que les aloès que j’ai pu trouver lors de mes tentatives pour dénicher un aloe vera barbadensis…

      Bonne journée 🙂

Laisser un commentaire

Spam protection by WP Captcha-Free